Comment la ville lumière est redevenue ville de bière

Avec l’essor de la brasserie artisanale qui opère en Europe depuis une dizaine d’années, la capitale voit refleurir en son coeur un superbe flot de nouvelles micro-brasseries chaque année !

Paris compte désormais de nombreuses brasseries artisanales parmi les meilleures du pays. Mais Paris a t-elle toujours été une ville de bières ? A quand remontent les premières traces de la bière à Paris et qu’en reste t-il aujourd’hui ?

Les prémices de la bière à Paris

Parce que les chiffres historiques sont parfois moins faciles à comprendre qu’une petite frise chronologique, on vous a rassemblé les grandes étapes brassicoles franciliennes !

  • 5000 avant JC : première apparition de la bière (à l’époque, du pain liquide) en Mésopotamie, avant qu’elle ne circule vers la France en arrivant par les courants Danubien et Méditerranéen)
  • 3e siècle avant JC : première trace d’une gourde à cervoise retrouvée près de Notre-Dame de Paris
  • 1435 : un texte mentionne pour la première fois la présence de bière à Paris. Et la vraie bière, avec du houblon, pas la cervoise gauloise !
  • 1489 : un statut est créé pour les brasseurs de Paris.

C’est ce que nous apprend Emmanuel Oumamar, historien et enseignant, auteur du livre La bière à Paris.

L’apogée puis le déclin

Avec la découverte de la fermentation basse dans les grottes de Bavière, un style très apprécié des parisiens va se démarquer : les Pils. Ce sont elles qui vont générer, au 19ème siècle, un véritable envol des consommations de bière à Paris !

C’est dans ce contexte que plusieurs dizaines de brasseries voient le jour dans la capitale. Dumesnil, Lutèce, Gallia, Karcher ou encore Demory : elles sont plus de 60 à la fin du 19ème siècle.

Mais hélas, le succès ne sera qu’éphémère. Les mouvements de concentration de l’après-guerre, où chaque mètre carré intra muros prend valeur d’or, vont entraîner la disparition des brasseries parisiennes. Le développement de la production industrielle n’aidant pas leur survie, Paris s’est progressivement dépeuplée de son savoir-faire brassicole.

Bière artisanale à Paris : le renouveau

Après la désertion du centre de Paris par les brasseurs, il faudra attendre les années 2000 pour assister au retour des brasseries artisanales dans la capitale. Tout d’abord Gallia, qui renaît de ses cendres en 2009 et la brasserie de la Goutte d’Or (née du pari fou d’un Grenoblois tombé amoureux du quartier métissé éponyme) qui voit le jour en 2012. Ces deux brasseries ont rouvert la voie de la bonne bière made in Paris !

Aujourd’hui, d’après le Projet Amertume, ce sont 18 brasseries artisanales qui sont implantées dans Paris intra muros. La place étant chère, la barre est particulièrement haute. Autant vous dire qu’elles ont toutes leur charme et leur intérêt !

Nos 3 parisiennes favorites

On vous en a déjà parlé à l’occasion d’un ancien coffret Ma Bière Box, où figuraient 2 bières de Paris particulièrement délicieuses : vous pouvez retrouver cet article sur les brasseries parisiennes ici !

Gallia – l’historique

La bière iconique parisienne à la fin du 19ème siècle. Lancée en 1890 Gallia brassera jusqu’en 1969 puis sera contrainte de fermer boutique faute de revenus suffisants. Mais que pour un temps. Car la puissante énergie du renouveau de la brasserie artisanale redonnera vie à ce coq phoenix endormi. C’est ainsi que Gallia rouvre ses portes en 2009 ! Leurs étiquettes au charme vintage arborent leur coq emblématique.

La Goutte d’Or – la pionnière

“Une bière parisienne dans le quartier le moins parisien qui soit” ironise le fondateur de La Goutte d’Or, fier de son succès ! Ouverte en 2012, la brasserie de la Goutte d’Or fait figure de pionnière du mouvement craft à Paris. Localisée au coeur du quartier cosmopolite de la Goutte d’Or, elle s’inspire de la richesse de ce quartier métissé pour élaborer ses bières. Épices, dattes, piments… les influences ne manquent pas pour insuffler aux bières de la Goutte d’Or leur petit plus aromatique qui fait toute la différence !

BAPBAP – la parigote par excellence

Brassée À Paris, Bue À Paris : quand le fait de brasser à Paris est un tel honneur que le nom de la brasserie en découle… Lancée avec l’appui du financement participatif, la brasserie BAPBAP a vu le jour en 2014. Plus de 600 personnes se sont mobilisées ! Leur soutien financier a permis l’émergence de cette brasserie implantée dans une ancienne usine textile du côté de Bastille. BapBap brasse 5 bières permanentes dans son grand espace ouvert au public qui peut observer et goûter les bières en cours de brassage !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *